Expérience lesbienne à la salle de sport

Histoire porno du 30 mars 2015

En un éclair, c’est comme si toute ma vie basculait et que je vive ma première expérience lesbienne. Miranda tend sa main humide vers ma joue, et en balaie une mèche de cheveux qui s’y était collée. Et moi, je reste là, tremblante, l’eau qui continue de ruisseler sur ma peau, comme paralysée.

Elle a bien sûr senti mon trouble, alors elle en profite la garce. Ses doigts descendent de ma joue à mon épaule, frôlent mon sein. Elle sourit encore. Elle a un air doux que je ne lui imaginais pas.

Miranda laisse couler une flaque de gel douche sur sa main et me l’applique sur les épaules. La voilà qui se met à me masser et moi, je reste là, comme la dernière des gourdasses, ne sachant ni que dire, ni que faire, novice en matière de relation lesbienne…

De toute façon, il est trop tard pour reculer, car la belle athlète me savonne maintenant la poitrine. Je vois ses yeux s’embuer. Elle est belle, finalement. Je la scrute longuement, tandis qu’elle fait d’amples mouvements circulaires sur mes seins : au niveau de son mont de Vénus, j’aperçois un joli ticket de métro brun, et je me dis que, à bien y penser, Miranda est toute aussi féminine que moi.

Volupté de l’expérience lesbienne…

Toute à mes pensées, je la laisse se plaquer contre moi. Elle savonne maintenant mes fesses, et nos deux poitrines sont collées l’une contre l’autre. Elle a la peau douce. Et les lèvres aussi. Oui, Miranda m’embrasse. Mon premier baiser lesbien.

Elle continue à me malaxer les fesses. Je décide de faire de même. Son cul est ferme, presque dur, mais sa peau n’est pas du tout rêche, comme je l’aurais penser. Au contraire, elle est veloutée et soyeuse.

Miranda m’embrasse bientôt dans le cou. Je frémis. Je ne m’étais même pas aperçue que les douches s’étaient arrêtées. « Tu as envie ? » me demande-t-elle. Tout à coup, ce n’est plus la femme forte et puissante que j’ai devant moi, mais un corps tremblant de désir, dans l’expectative de ma réponse.

cd_lesbo_500_250_1

Oui, j’ai envie. Je veux aller plus loin. Mais pas ici. Je la prends par la main et nous nous dirigeons ensemble vers les vestiaires. Je me rhabille. Elle aussi. Et nous partons chez moi. Là, un tourbillon nous prend. A peine franchie la porte d’entrée que nous nous retrouvons l’une contre l’autre. Nos vêtements volent en tout sens.

Miranda n’a pas ce côté autoritaire que je lui soupçonnais. Tout au contraire : elle est tendre là où je suis lubrique, attentive là où je suis perverse. Mon premier cunnilingus. Je veux dire : le premier que je donne à une autre femme, mon premier de cette expérience lesbienne… Je dévore le bel abricot de ma brunette, tandis qu’elle caresse doucement mes cheveux blonds.

Je ne vais pas vous raconter cette longue nuit d’amour lesbienne dans les détails. Trop de choses nouvelles, trop de sensations inimaginables avant. Ce que je peux dire, c’est que c’est grâce à Miranda que je me suis découverte bisexuelle.

Et même si je n’ai jamais couché de nouveau avec la magnifique culturiste, je lui dois d’avoir éveiller mes sens aux belles femmes androgynes.

Categorie : Bisexualité, Lesbienne, Première fois | RSS 2.0 | Laissez un commentaire | trackback

Pas encore de commentaire pour cette histoire erotique

Répondre

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.