Je n’ai pas osé lui sucer la bite de ce bisexuel

Histoire porno du 16 février 2016

Patrice, 41 ans.

Ma femme et moi formons un couple heureux, libre et libertin. D’aussi loin que je me souvienne, nous avons toujours pratiqué ensemble l’échangisme, le mélangisme, la partouze et la partie-carrée.Vous me direz, avec une vie sexuelle aussi bien remplie, ce gars-là va avoir des tas de choses à nous raconter.

Pourtant, c’est juste un épisode de notre vie échangiste que je vais vous raconter. Nous sommes dans une région où il existe tout un tas de clubs libertins, de saunas mixtes et autres établissements échangistes. A tel point que, en douze ans de pratiques libertines, nous n’avons même pas eu le temps de les visiter tous.

Il faut dire que nous avons nos chouchous, ces clubs où on sait que l’ambiance est chaude. Néanmoins, quand un couple d’amis échangistes nous a conseillé un sauna libertin situé à seulement 40 km de chez nous, ça nous a fait envie. Nous sommes donc allés sur le site de l’établissement en question pour savoir à quelle sauce nous allions être mangés !


Hélas ! L’agenda du sauna indiquait, pour le samedi soir suivant : soirée bisexualité. Pour ma femme, pas de souci : c’est sa bisexualité qui l’a conduite à devenir libertine. Mais moi, franchement, je n’ai pas plus envie que ça de rouler des pelles à des garçons. Je n’ai jamais rien eu contre les gays, mais pas au point de le devenir moi-même.

J’étais déjà sur le point de fermer le site, d’avoir voir le programme des autres clubs de la région, quand ma femme s’est mise à essayer de me persuader. Il faut vous dire qu’elle a toujours fantasmé sur moi suçant la bite d’un autre homme. « Après tout, tu ne seras obligé de rien… Allez, on essaie, on verra bien ! ».

Le samedi soir, nous arrivons sur place. Le sauna est naturiste. On y trouve que des couples. On va dans le jacuzzi. Là, deux couples se font des mamours. Les hommes et les femmes, les femmes entre elles, rien que de très classique… mais aussi les hommes entre eux. Rien de hard, mais tout de même ! Je suis un peu choqué, surtout que ni ces dames, ni a fortiori ces messieurs, ne me tentent.

Plus tard dans la soirée, nous sommes abordés par un jeune couple, de 25 ou peut-être 30 ans. Elle est extrêmement jolie, lui un peu moins. Je me demande comment il a fait pour dégoter une telle bombe. Je baisse les yeux jusqu’à sa bite et je comprends. Le jeune homme est monté comme un mulet ! Sa queue est impressionnante, d’autant qu’elle est retenue par un cockring rouge fluo du meilleur effet.

Bref, après quelques papouilles dans le hammam, nous décidons de les suivre dans un des nombreux coins-câlins de l’établissement qui, effectivement est très sympathique. Là s’ensuivent les premiers préliminaires. Je lèche la demoiselle, monsieur fait de même avec la chatte de ma femme, puis ce sont des fellations, des 69… Jusqu’à ce que ces dames coquinent un peu ensemble.

Chouette, Maryline (c’est le prénom de la demoiselle) est une bi « active », comme on dit dans le milieu libertin : une nana qui aime vraiment le sexe entre femmes, pas juste pour faire plaisir à son mari. Ma femme doit être contente… Mais qu’est-ce qui se passent ? Alors que je regardais les deux gouines s’amuser ensemble, Alex (c’est son prénom à lui) a pris ma bite en main, et le voici qui me suce !

Je ne peux pas dire, je bande comme un âne. Mais il aurait quand même pu me demander mon avis. Du coin de l’œil, sortant un peu sa tête des cuisses de Maryline, ma femme admire le spectacle. C’est que, en plus, il suce bien ce petit cochon. Et il se branle tout en me taillant une pipe en gorge profonde. Moi, j’essaie de me concentrer sur le spectacle saphique mais rien à faire : mes yeux filent vers l’énorme bite d’Alex, qui se paluche sans complexe en creusant les joues sur mon sexe.

Les femmes se rapprochent. Une partouze à quatre comme je les aime : Alex baise ma femme, Maryline vient s’empaler sur ma bite, après y avoir placé une capote, on s’embrasse, on se lèche, on se suce. La queue d’Alex est vraiment très impressionnante : pas seulement grosse et longue, mais belle, j’ose le mot !

Bisexuel : il suce ma bite et la chatte de ma femme !

Et il n’a aucun problème avec la bisexualité. Il passe des seins de sa meuf au con de ma femme, puis à mon gland comme si de rien n’était. Et moi, je suis là, un peu con. Alors que tout le monde a déjà joui, plusieurs fois pour ma femme, je me retrouve avec mon sexe planté dans la bouche d’Alex, tandis que les deux femmes se roulent des pelles sur mes couilles !

Ça y est : je gicle au fond de la gorge du jeune libertin. Et dire que moi, de mon côté, je n’ai même pas osé le sucer, alors que j’en avais envie. La prochaine, c’est certain, je ne ferai pas ma chochotte !

Tags: , , , , , ,

Categorie : Bisexualité, Partouze, Sexe à 3 (ou plus...) | RSS 2.0 | Laissez un commentaire | trackback

Pas encore de commentaire pour cette histoire erotique

Répondre

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.