La vengeance de ma femme

Histoire porno du 31 janvier 2018

J’ai trompé ma femme, pour la première fois en plus. On était à une soirée entre potes, et une meuf est venue me draguer. Elle n’était pas spécialement belle, en tout cas loin du niveau de ma femme, mais je ne sais pas ce qu’il m’a pris, j’ai cédé à sa demande de la ramener chez elle. Puis je suis monté. Je n’aurai jamais dû, car ce qui devait arriver arriva, nous avons niqué comme des bêtes. Je l’ai revue au moins pendant quatre mois, à raison d’une fois par semaine. Mais je n’ai pas fait assez gaffe, et un soir, ma chérie a décidé de fouiller mon téléphone.

> Un plan cul avec une bonne baiseuse ? <

Elle est tout de suite tombée sur un sms cochon de la part de l’autre salope. Nous avons beaucoup discuté, et elle a décidé de me pardonner. J’ai vraiment eu de la chance. Enfin, c’est ce que je pensais, car tout ceci n’était qu’une grosse mascarade. En effet, ma petite femme adorée était beaucoup plus maligne que je ne le pensais. Mais je ne le savais pas encore, et je faisais tout pour la reconquérir. Je pensais que ça marchait bien, car elle paraîssait si heureuse des attentions que je lui apportais tous les jours. Des fleurs, des restaurants, des bijoux, des robes… J’étais presque ruiné, mais au moins j’avais récupéré ma petite chérie que j’aimais tant. Sauf qu’un soir, alors que je rentrais du travail comme d’hab, Nathalie n’était pas à la maison.
Il y avait un mot sur la table: « Je ne suis pas là ce soir, monte dans la chambre, il y a une surprise pour toi sur le lit ». Interloqué mais pas trop inquiet, je monte donc dans la chambre pour voir ce qui m’attend. Je rentre dans la pièce, et rien de particulier ne me saute aux yeux. Sur le lit a-t-elle dit? Ah oui, effectivement, il y a une cassette posée sur la couette. Sur le flanc, il y a une étiquette « pour mon chéri ». Je rigole, pensant à un vieux film de vacances et je mets la bande dans la magnéto. Je clique sur play et le film commence. Je peux voir ma femme devant l’objectif, dans une tenue vraiment indécente.


Elle se trémousse devant la cam et s’effeuille progressivement pour finir sur le lit, les cuisses écartées et la chatte bien visible. Je commence à bander doucement, quelle belle salope de me faire une surprise comme ça. Elle aussi commence à se masturber, un doigt, deux doigts puis trois finissent au fond de sa vulve charnue et juteuse. Je sors mon sexe et me branle amplement en fixant l’écran et voyant ma femme se faire du bien sur notre lit conjugal. Mais tout à coup, un mec apparaît à l’écran. Quoi? Mais? Je ne comprends pas, enfin si, je comprends maintenant. C’est sa vengeance pour ma tromperie d’il y a quelques semaines. Le mec en question est un collègue de taf à ma femme que je déteste particulièrement. C’est un arabe de la trentaine qui me soule à chaque repas d’entreprise. Je suis fou en voyant ça car le gars a son chibre dehors, et il possède un étron gros comme un lampadaire. Ma femme se tourne vers l’objectif: « C’est pour toi mon chéri, pour le mal que tu m’as fait, pour m’avoir prise pour une conne, maintenant c’est lui qui va me prendre et bien comme il faut! ». Elle fait ensuite un clin d’oeil puis se tourne vers le service trois pièces de son partenaire pour commencer à lui prodiguer une fellation dantesque.

Sa vengeance ? Se filmer en train de me tromper !

Elle lui tient fermement la hampe puis lui aspire le bout, passant et repassant encore et toujours sa petite langue infidèle tout le long de cette énorme verge, et jusqu’aux couilles. Elle l’avale en entier, et son visage angélique devient rouge sous le manque d’oxygène. Elle se fait ensuite enculer sauvagement puis prendre la chatte dans toutes sortes de poses vraiment osées. Les burnes du rebeu claquent fort sur la raie de ma femme. J’ai les yeux remplis de larmes, et ma queue est devenue toute molle. Le pire, c’est que cette salope prend vraiment son pied et joui plusieurs fois sous les assauts pervers de son collègue de travail. En plus, il n’arrête pas de lui manquer de respect en lui pinçant les nibards, en lui crachant dessus et en lui claquant le cul avec violence. Au lieu de lui intimer d’arrêter, elle lui demande de la sodomiser et de la frapper encore plus fort, puis ce queutard lui recouvre le visage de son sperme gluant. Elle vient ensuite devant la cam avec la tronche pleine de foutre et fait un bisou sur l’objectif. L’enregistrement s’arrête là. Faites attention, les femmes sont d’un machiavélisme implacable…

Tags: ,

Categorie : Adultère, Mateur / Voyeur, Sodomie | RSS 2.0 | Laissez un commentaire | trackback

Pas encore de commentaire pour cette histoire erotique

Répondre

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.