Baise insolite dans une voiture

Histoire porno du 5 février 2018

Un soir après le travail, mon collègue Christian prit la résolution de m’accompagner chez moi. Il me proposa d’abord de boire un verre, ce qui ne me déplu point. Nous trouvions alors un petit cabaret pour assaisonner un peu la discussion afin de mieux connaitre nos aspirations communes, car depuis un certain moment il ne cessait de me faire des avances au bureau et je jouais un peu vieux jeu.

<p style= »text-align: center; »><strong><span style= »color: #800000; »><a style= »color: #800000; » href= »http://www.espace-plus.net/redir/rotation_redir.php?id_rotation=90&amp;id=11458&amp;e=1&amp;w=0&amp;tracker=recitsp » target= »_blank » rel= »noopener »>&gt; Un plan cul avec une bonne baiseuse ? &lt;</a></span></strong></p>

Il faut dire que Christian c’est 1,95 mètres, un homme assez athlétique, brun avec des cheveux noirs et des merveilleux yeux verts, la trentaine à peine. Moi de taille moyenne, à mes 24 ans, mince et raffinée, Celui-ci paraissait géant face à moi. Le bistrot était un endroit très calme pour une conversation assez détendue, il commandât un verre de jack sans glaçons et moi un verre de scotch Ecossais Jura. Nous entamâmes une conversation pour mettre les choses au clair entre nous, car la discrétion oblige dans le milieu professionnel. Après une longue conversation, l’alcool prenait un peu le dessus sur moi. Je me sentais déjà excitée à l’idée de me retrouver seule avec lui loin du monde.
Il ne cessait de me regarder droit dans les yeux tout en caressant ma main, je sentis un fort courant m’envahir avec une seule idée : n’être qu’avec lui. Comme il se faisait tard, je lui demandais de me raccompagner. Ce qui fut fait, nous embarquâmes dans sa voiture, puis chemin faisant, advint une crevaison sur une voie quasi déserte à 50 kilomètres de chez moi.

<div center><!– Site : google.com – Zone : Bannières – 500×235 – Posts –>
<script type= »text/javascript » src= »http://380tl.com/?sz=3449″></script></div>

La voiture garée près des bois et non loin de la chaussée, je sentis qu’une chose allait se passer d’aussitôt. Seule dans un coin insolite avec Christian c’était pour la première fois, la pression en moi ne faisait que s’accroître, puis il commença par m’embrasser dans sa voiture doucettement, je n’avais qu’une jupette avec un string sous moi un bustier qui ressortait mes seins en essaim.  » Il me dit c’est parfait, c’est une chance pour nous Anna de nous retrouver seuls ici loin des gens tant mieux en profiter  »
Je restais béate, puis il accentua ses caresses en suçant le lobe de mes oreilles, mon cou, mes seins, je mouillais déjà comme une jeune fille inexpérimentée. Il me demanda d’aller sur la banquette arrière en arrachant mon string, je subissais une vraie humiliation, car je découvrais à présent que Christian est macho. Après un cunnilingus bien appliqué, il descendit son jean pour laisser apparaître sa longue queue raide, il m’intima l’ordre de la sucer, et je lui administrais une pipe bien faite pour humecter sa bite afin de faciliter sa pénétration, puis par un mouvement brutal , il enfouit sa bite en moi, et commença par me chevaucher.

<h2>Baise dans la voiture, j’adore !</h2>

Il partait, revenait en moi avec des mouvements rapides et très rythmiques, j’avais l’impression que mon minou allait exploser, je jouissais comme une fontaine, sa bite me mettait en feu, mes seins se durcissaient de plus bel et mon clitoris était proche de l’explosion, je le serrais, je criais de joie, et lui sans pitié ne faisait que me baiser avec brutalité comme s’il voulait perforer mes entrailles comme un bon foreur. Sa chaleur avec toutes ses caresses qui gouvernaient mon désir, s’accentuaient avec encore plus de précisions, il ressortait sa bite de ma chatte toute trempée en me disant :  » Retournes toi me dit-il avec autorité, je vais te prendre par le derrière.  »
Sans contester, je fis ce qu’il me dit, je me retournais. D’un coup, je sentis des claques sur mes fesses, ce qui m’excitait encore plus, je me sentais comme électrocutée de plaisir, il introduisit un doigt dans mon anus et le retira en suçant avec gourmandise mon petit trou. Je suis en levrette le feu encre mon minou et mon anus, sans m’aviser il me pénétra avec force, entre douleur et plaisir, mon excitation prit un second tournant dans son intensité. Il m’enserra avec une expertise hors de commun en me baisant comme une vraie salope, ce qui me donna un orgasme tellement fort que j’étais sur le point de m’évanouir, avant de le sentir jouir en moi. Je fus comblée et toute inondée de plaisir, tout de moi tremblait pour cette prestation hors pair. Nous nous rhabillâmes, et commencèrent à changer la roue qui fit défaut. Ce fut une nuit mémorable et depuis Christian et moi baisons toujours avec beaucoup plus d’intensité chaque jour que nous pouvons le faire. Il est devenu pour moi pire qu’une drogue, le seul qui sait combler mes désirs sexuels.

<div style= »text-align: center; » align= »center »><iframe src= »http://outils.infidelemessenger.com/maptool/v1_infidele.html?size=500×250&amp;type=roadmap&amp;zoom=11&amp;form=rectangle&amp;content=adult&amp;niche=soft&amp;id=11458&amp;tracker=recits_p_carte&amp;exit=1&amp;warn=0&amp;target=_blank&amp;url=download&amp;exe_name=infidelemessenger.exe&amp;men=&amp;anim=&amp;down_back_color=FFFFFF » width= »500″ height= »250″ frameborder= »0″ scrolling= »no » align= »center »></iframe></div>

Tags: ,

Categorie : Insolite, Sodomie | RSS 2.0 | Laissez un commentaire | trackback

Pas encore de commentaire pour cette histoire erotique

Répondre

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.