Ma baise avec une superbe black

Histoire porno du 17 novembre 2017

Salut à tous, je suis François, un mec de 35 ans. Je suis assez à l’aise avec les femmes, mais j’ai toujours eu peur de m’engager, du coup je préfère enchaîner les plans culs. Le soir, je vais souvent rôder sur un site de rencontre, et c’est là que j’ai rencontré Yamina, une superbe black un peu plus jeune que moi. Elle ressemblait vraiment à l’africaine typique, black de chez black, avec des gros nichons et un cul super rebondi.

Tu cherches une rencontre hard avec une JF black de ta région ?

Le soir même, elle était devant ma porte. J’ai eu du mal à voir son visage dans la pénombre du palier, tellement elle était black, et je l’ai invité à entrer pour se mettre à l’aise. Elle était mignonne comme tout. Sa bouche pulpeuse me donnait déjà des idées cochonnes. Nous nous sommes installés sur le canapé pour boire un coup tout en discutant. Avant même que je ne finisse mon verre, la black salope était à genoux entre mes jambes. Elle me baissa le jeans et le slip sans aucun ménagement, dévoilant ainsi ma queue à moitié bandée.

Pompé par cette superbe black !

Elle me saisit la hampe fermement pour commencer à me branler lentement. Je voyais son visage juste derrière mon engin, je n’avais qu’une envie: que mon chibre disparaîsse dans sa grosse bouche d’africaine. Elle a commencé à me faire des bisous sur la tige, de plus en plus baveux. Elle ouvrit les lèvres et avala entièrement mon noeud jusqu’à la garde. Yamina était assurément une experte en pipe, car elle me pompa comme une déesse pendant près d’une heure.
Je me retenais de toutes mes forces pour ne pas gicler. C’était trop bon d’avoir cette black faire l’aspirateur sur mon sexe. Je voulais maintenant moi aussi lui donner du plaisir, mais Yamina ne voulait pas me lâcher la pine. Je lui ai donc proposé un petit 69 pour faire plus ample connaissance. Elle se positionna avec son gros fion sur mon visage. Sa chatte était black à l’extérieur et rose à l’intérieur, quel délice. Ça sentait un peu l’africaine mais je suis allé au charbon sans me poser de questions et je l’ai enculée et baisée avec ma langue.

Je voulais la niquer, je ne tenais plus. Je me suis mis sur le dos, et la superbe black en manque, super chienne à présent, est venue se ficher sur mon drapeau. Elle a commencé à dandiner du cul sur ma grosse torpille, relâchant le rythme de temps à autre pour repartir de plus belle. Elle coulissait bien sur mon chibre et commençait déjà à pousser des cris comme une hystérique en pleine crise. C’est le moment que j’ai choisi pour la foutre sur le ventre et venir lui péter la chatte par-derrière. Son gros fion me faisait bander encore plus fort, et cette levrette à plat fut un véritable plaisir. Je la tamponnais comme jamais. J’étais essoufflé, mais je continuais d’y aller encore plus fort, plus vite et plus loin. Sans pouvoir me contrôler, j’ai chopé un orgasme de dingue à m’en tordre les orteils. Je n’ai même pas eu le temps de me retirer pour lui inonder les fesses, et j’ai tout lâché à l’intérieur de sa petite chatte exotique. Je ne portais pas de capote et c’était encore meilleur de sentir sa vulve vibrer sous mes lampées de foutre. Nous avons encore baisé deux ou trois fois cette nuit-là, puis Yamina, ma première superbe black, est rentrée chez elle.

Tags: , , ,

Categorie : Black/Noir | RSS 2.0 | Laissez un commentaire | trackback

Pas encore de commentaire pour cette histoire erotique

Répondre

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.