Je trompe mon mari via un sextoy

Histoire porno du 22 février 2016

Par Lison, 40 ans.

Oui, je suis une femme fidèle. Et pourtant, depuis quelques temps maintenant, j’entretiens une relation extra-conjugale avec un collègue de bureau. Mais cet homme ne m’a jamais touchée, en tout cas pas depuis que nous sommes amants adultérins. Vous ne comprenez pas ? Je vais vous expliquer.

Voici maintenant dix ans que je suis mariée. Je file le parfait amour avec mon époux. Il me comble de bonheur, m’a fait deux enfants magnifiques. Bref, je n’ai jamais eu envie  » d’aller voir ailleurs « , comme on dit vulgairement.

Sauf que, il y a trois mois, un nouveau venu a fait son apparition dans ma vie, et singulièrement dans ma vie professionnelle. Il se prénomme Jacques, il a le même âge que moi et nous avons fréquenté la même université. C’est mon amour de jeunesse. Nous avons été amants, et même bien plus que ça, pendant deux longues années, à l’âge où une relation d’un mois ressemble déjà à un engagement.

Quand il a été engagé par mon supérieur hiérarchique direct pour m’épauler dans mes tâches quotidiennes, j’ai été littéralement bouleversée. Et la suite m’a montré que lui aussi. Nous ne pouvions pas nous croiser sans éprouver une profonde gêne, mêlée d’attirance et de culpabilité. Plusieurs fois, nos mains se sont frôlées. Semant le trouble dans nos têtes.

Au fur et à mesure des semaines qui s’écoulaient, il est apparu évident que nous ne pourrions pas tenir plus longtemps, sans que nos corps n’aient trop envie l’un de l’autre. Jacques est marié, tout comme moi, et je sais qu’il tient à rester droit, tout comme moi. C’est là qu’il a eu une idée merveilleuse, quoi que, à bien y réfléchir, plus que dangereuse.


Un jour, j’ai trouvé dans le tiroir de mon bureau un petit coffret. Je l’ai ouvert, aussi discrètement qu’il m’était possible, comme si je sentais qu’il y avait là matière à s’alarmer. J’y ai trouvé un petit objet rose parme, en forme d’œuf. J’ai cherché du regard Jacques dans la pièce, qui m’a souri légèrement, avec un air entendu.

Une fois rentrée à la maison, j’ai pu inspecter la chose. Ça m’avait tout l’air d’être un de ces sextoys auxquels je ne connaissais rien. J’ai poursuivi mon inspection, pour m’apercevoir qu’il devait s’agir d’un œuf vibrant. Après une recherche sur internet, je me suis même aperçue qu’il s’agissait d’un œuf vibrant, télécommandable à distance.

Le lendemain, une fois mon mari parti au travail, je suis parvenue à m’introduire le dit sextoy dans mon intimité. Je suis partie au bureau ainsi, me demandant ce qui allait advenir de moi. La matinée s’est passée, sans que rien ne se produise. Puis l’heure du déjeuner est arrivée. Certains collègues se sont dirigés vers la cafétéria de l’entreprise.

Le sextoy télécommandé me fait jouir

Jacques a prétexté un travail à finir d’urgence, j’ai prétendu ne pas avoir faim, être un peu indisposée. Malheureusement, un stagiaire de l’open space avait lui aussi du pain sur la planche. Ça n’a pas empêché Jacques d’oser. D’un coup, d’un seul, l’œuf s’est mis à vibrer entre mes cuisses. Entre le mouvement de l’engin en moi et le fait de savoir qui le commandait, je me suis sentie toute chose.

Une sensation de bien-être s’est emparée de mon bas-ventre. J’ai tenté de dissimuler mon émoi, car j’étais précisément en face du poste de travail du jeune étudiant. Rien n’y a fait, l’orgasme est monté progressivement de mon vagin à mon ventre, s’est emparé de mes seins, de mon cerveau lui-même et j’ai joui, aussi silencieusement qu’il était possible.

Pendant tout ce temps, Jacques m’a observée. Et il semble y avoir trouvé son bonheur puisque, régulièrement, à n’importe quel moment de la journée, je suis prise de tremblements dans mon ventre. Je m’isole alors comme je peux, et je jouis de la main même de mon amant, qui ne me touche pas.

Ce petit objet, ce « sextoy », a instauré une gigantesque complicité entre nous et même si nous ne consommons pas notre relation, je sais que nous sommes amants. Mais je n’en ressens plus aucune culpabilité. Ou plutôt si, une : j’ai envie d’aller plus loin avec Jacques, voici de quoi je parlais s’agissant de la dangerosité de ce jeu.

Désormais, je ne suis plus certaine de rien et certainement pas de résister à l’appel des sens qui se manifeste au plus profond de moi (le sextoy ;)) depuis que mon amour de jeunesse est réapparu dans ma vie. Bien entendu, mon mari ignore tout de mes agissements, et c’est peut-être bien cet état de fait qui me procure le plus de plaisir.

Tags: , ,

Categorie : Adultère, Sextoys | RSS 2.0 | Laissez un commentaire | trackback

Pas encore de commentaire pour cette histoire erotique

Répondre

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.