Une gouine à la salle de sport

Par: Anne-Sophie

Il y a celles qui font un petit tour de tapis roulant, et qui s'effondrent de fatigue comme si elles avaient fait le marathon. Il y a celles qui sont là pour se montrer, dernière tenue de sport à la mode, maquillage et tout le toutim. Il y a aussi celles qui ne sont là que pour draguer le prof de sport (une "gouine"), qui, il faut bien le dire, est à croquer. Et puis, il y a celles, comme moi, ...

Ma première sodomie

Par: Sandrine

Il y avait dans l'atmosphère de la chambre quelque chose de troublant, un parfum d'interdit, qui me mettait dans tous mes états. Je sentais son souffle court qui sifflait à mes oreilles. Il a saisi mes petits tétons entre ses pouces et, de l'autre main, a bloqué mon épaule pour la ramener vers lui. Je ne sentais plus que sa bite, qui me paraissait tout à coup énorme, glisser le long de ma raie culière. J'allais vivre ma première sodomie. J'étais ...

Exhibée comme une pute

Par: Anne-Sophie

Cliquez ici pour lire la première partie de la confession ! J'étais au cœur des fantasmes de mon homme, comme si j'avais pénétré sa tête, j'avais accès à ses rêves cochons les plus enfouis. Il m'imaginait en femme soumise, exhibée comme une pute, offerte qu'un homme offre à qui la veut. Après un déjeuner rapide dans une brasserie où tous les poivrots me reluquaient, c'est dans un sex-shop qu'Anthony m'a amenée, toujours docile, toujours habillée comme une véritable putain. Devant les jaquettes de films X, il m'a faite me pencher pour que les hommes derrière moi puissent contempler à loisir mes fesses moulées impudiquement dans le textile, et que ceux devant moi puissent voir ma poitrine débordant du petit haut indécent. Sentant venir le bon coup, les clients du sex-shop se sont approchés, et leurs mains se sont vite mises à courir sur ...

Nos jeux érotiques, domination ludique…

Par: Anne-Sophie

C'est un jeu que nous avons entre nous, une domination ludique mise en place dans notre couple. Un petit jeu sexuel, qui n'a l'air de rien, mais qui peut parfois nous mener très loin dans nos propres fantasmes, mon mari et moi. Le principe en est simple : un jour, c'est lui qui fait de moi son esclave, l'autre jour, c'est moi qui le domine. Il y a un mois, j'ai donc été sa chose sexuelle pendant une journée entière, du matin au coucher, ou plus exactement depuis le matin jusqu'à ce que nous nous endormions. Car, après nos aventures coquines, il a mis un point d'honneur à me faire l'amour jusqu'à l'aube. Tout a commencé très tôt donc, vers 6 heures du matin. Quand je suis sortie de la douche, il m'avait préparé une tenue très provocante, que je devais mettre ...